L'ESPOIR ET L'ESPÉRANCE...

Publié le 18 Mars 2020

L'ESPOIR ET L'ESPÉRANCE...

L’espoir et l’espérance…

 

 

Ce soir, je pense à mes amis. J’ai besoin d’y voir dans la nuit !

Le mal nous frappe’, la maladie, comme un peu partout aujourd’hui.

 

Dans les heures’ les plus noires’,

On veut garder l’espoir !

Quand on est en prison,

On voit quel horizon ?

On vit avec ses rêves ?

Les rêves’, c’est comme une’ trêve !

Mais la trêve, elle’ s’achève

Là où le jour se lève !

 

La pandémie’, le confine’ment ? On a le droit de s’émouvoir

De se voir privé de mouve’ments or plus le droit de se mouvoir

Librement juste comme avant… à part au fond de sa mémoire,

Au fond d’un passé apaisant (?) qu’on veut revivre avant longtemps !

 

La France est folle’ dans sa souffrance’ mais ne perd pas son éloquence !

A l’école’ de la résistance’, c’est bien là qu’elle’ prend tout son sens !

Qu’on s’y trouve ou qu’on s’y retrouve, on la porte au fond de son âme !

C’est comme un trésor que l’on couve’ ; comme une’ porte’ que rien ne condamne !

 

On peut traverser des épreuves’ avec elle et le monde entier !

On a reçu assez de preuves’ qui nous rappellent’ sa dignité !

Avec elle, on va subsister : il n’y’a pas d’ombre sans lumière !

Malgré tout on va exister entre les pièges’, entre les pierres :

 

Annihiler ses facultés, ce n’est qu’un travers suicidaire !

Être aliéné pour sa santé, ça peut-être un choix subsidiaire ?

Si les effets ont tous une’ cause’, celle’ qu’on suppose est-elle’ la bonne ?

On nous a dit tout un tas d’choses’ qui nous révoltent’ ou nous étonnent !

 

Qui va opposer l’ignorance à l’évidence’ de la conscience ?

A la conscience’ de l’évidence, imposer toute’ sa résilience ?

On se défausse’ sur des gourous, quelquefois, de ses convictions ;

On peut juger fausse, après tout, la valeur de ses opinions !

 

Fuir la connaissance’ d’un danger, ce n’est jamais que fuir sa peur ;

Se méfier de la vérité, c’est faire’ confiance à ses erreurs !

Il y’aura bien des jours meilleurs, ça n’empêche’ pas d’ouvrir les yeux :

Quand on veut choisir un sauveur, il faut d’abord y croire un peu…

 

Mais quand on ne veut rien savoir, on veut avant tout ne rien voir 

Et quand on préfère’ ne rien voir, on ne peut surtout rien savoir !

Chercher, c’est risquer de trouver ! Qu’est-ce’ qui peut éclairer l’esprit

Mieux que ce qu’on a pu prouver ; tout ce qu’on sait, on l’a appris !

 

Dans les heures’ les plus noires’,

On peut garder l’espoir !

Quand on reste en prison,

On croise’ quel horizon ?

On crise avec ses rêves ?

Les rêves’, c’est comme une’ trêve !

Mais les rêves’, ils s’achèvent

Lorsque le jour se lève !

 

On nous dit : « Soyez solitaire’, c’est la loi ! C’est pour votre bien ! »

Eh ! pour des raisons sanitaires’, il faut bien qu’on s’en lave’ les mains !

Est-ce’ qu’on va rester solidaire’ même à distance et même au loin ?

Sauver des liens, c’est salutaire’ pour affronter le quotidien !

 

On a envie de vivre encore’ quand la mort étend sa menace !

On est en vie, libre et plus fort quand on sort de ses doigts tenaces !

Ce qui peut faire’ tant de perdants fera toujours quelques vainqueurs !

Est-ce’ qu’on préfère’ toujours son camp quand l’enfer, ce n’est plus « ailleurs » ?

 

On a le droit tout simplement de se poser les bonnes’ questions :

Qu’est-ce’ qui avance avec le temps quand on s’engage en régression ?

Qui fait chavirer un navire’ pour jeter des bouées à l’eau ?

Qu’est-ce’ qui peut arriver de pire’ ? Peut-on se fier à des bourreaux ?

 

Si c’est l’argent qui la produit, la Finance’, ce n’est pas la France !

A quels dirigeants aujourd’hui est-ce’ qu’on pense’ pouvoir faire’ confiance ?

Qui veut accaparer nos vies sans sagesse et sans bienveillance 

Pour s’emparer de ce pays comme’ d’un domaine en dépendance ?

 

Est-ce’ qu’on va rester sous contrôle’, même après toute’ nécessité ?

Qui va trouver juste assez drôle’ d’avoir perdu sa liberté ?

A-t-on couronné un virus en lui prêtant tant de nuisance

Qu’on le manie comme un malus en vue d’une ultra-gouvernance ?

 

Quand on pense à ses premiers pas, on oublie qu’on ne savait rien

Du temps qui nous a conduit là et rien de la fin du chemin !

On ignore’ tout des lendemains qui soudain deviennent’ incertains.

Après tout, qui décide enfin du destin qui sera le sien ?

 

Que notre Patrie soit rebelle, est-ce un atout plutôt qu’un tort ?

Ceux qui ont pu tomber pour elle, après coup, ont scellé son sort :

C’est un phare’ qui colle aux regards et rayonne avec son Histoire,

Qui se pare’ de ses plus belles’ gloires’, au-delà de toutes’ les victoires !

 

Les spéculations et l’outrance’ font des nations en défaillance ;

La France est un lieu d’Espérance où chaque espoir défend sa chance !

 

Le confine’ment, la maladie pourraient n’être qu’une accalmie,

Un temps de pause’ dans tout pays, comme un temps de change’ment aussi…

 

Simplement pour soigner nos vies !

 

Simplement pour soigner la Vie !

 

 

 

Ce soir, je pense à mes amis. J’ai besoin d’y voir dans la nuit !

Le mal nous frappe’, la pandémie, mais la partie n’est pas finie !

 

 

Autre blog : http://jean-pierre-aimer.blogspot.fr/ 

 

L'ESPOIR ET L'ESPÉRANCE...

Rédigé par Jean-Pierre B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Je partage ce livre avec vous : LE LIVRE DE VIE de l'Agneau : https://lelivredevie.com (livre à télécharger gratuitement). <br /> <br /> Puisse sa lecture vous rendre l'espoir futur d'un monde plus juste que celui dans lequel nous vivons...
Répondre
J
Merci à vous Elisabeth ! "La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas"... Charles Baudelaire.<br /> Lisez les Évangiles : Jésus pratique des exorcismes à longueur de pages... Lisez ceci : "... déjà le prince de ce monde est jugé" nous dit le Christ (cf. Jean 16, 7.13). Or LE LIVRE DE VIE de l'Agneau escamote dès les premières pages l'existence de cette entité qu'est l'archange déchu Lucifer devenu le diable... Mon espérance intègre cette réalité qui me permet une foi véritable, sans faux-semblants et sans illusions. "Désabusé" (face aux agissements de ce monde) ne veut pas dire "désespéré" ! "Prenez courage, j’ai vaincu le monde." a dit Jésus https://saintebible.com/john/16-33.htm... Je vous souhaite d'y croire !
R
Tres beau texte . j'adore le style.
Répondre
J
Merci ! Cordiales pensées !
M
Merci de me compter parmi ces amis auxquels tu penses! Take care...
Répondre
J
Heureux de te compter parmi mes ami.e.s ! Mille et une choses pour toi également !
J
:)